Actualité
Schermafbeelding 2021 04 23 om 12 27 39
Écologie

Notre nouvelle application est là!

Grâce à la toute nouvelle application Go Forest, suivez à la trace l’impact de « votre » arbre à l’autre bout du monde

Suivre l’impact de « votre » arbre sur la planète en direct ? Cela nous a coûté de la sueur et des larmes (pas de sang, ne vous inquiétez pas), mais Go Forest a développé une application qui attribue un numéro d’identification unique à chaque arbre que nous plantons. Peu importe sa localisation sur la planète, vous pourrez voir sur votre smartphone qui l’a planté, à quelle vitesse il pousse, quelle quantité estimée de CO2 présent dans l’air il absorbe, etc. La blockchain permet une transparence accrue : à chaque arbre son donateur unique et héroïque.

Laissez-moi commencer cet article par une déclaration audacieuse : les prochaines années seront les plus importantes de l’histoire de l’humanité.

« N’est-ce pas un peu exagéré, Sarah ? Ne seriez-vous pas un peu en train de dramatiser ? »

Non. Malheureusement pas. Si nous voulons atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 et maintenir le niveau du réchauffement à moins de 1,5 degré, c’est maintenant qu’il faut agir. C’est maintenant qu’il faut amorcer toute une série de profonds changements. Remplacer les carburants fossiles par des énergies renouvelables. Électrifier notre parc automobile. Capter et piéger le carbone.

C’est ce que nous faisons chez Go Forest. Nous captons le CO2 présent dans l’atmosphère en plantant des arbres et nous le faisons aux endroits où leur impact est le plus important. Sur le réchauffement climatique, sur la biodiversité et sur la création d’emplois et le niveau de vie des populations locales. D’une pierre trois coups. Planter des arbres n’est pas sorcier, mais demeure, même après tant de siècles, une méthode furieusement efficace.

À la recherche de la fiabilité et de la transparence

Filiale de l’expert climatique CO2logic, Go Forest est un outsider. Nous ne sommes pas les seuls à planter des arbres et heureusement. Les ONG font des choses fantastiques et enregistrent de bons résultats, mais leur message n’atteint pas toujours les consommateurs et les entreprises. Nous avons constaté que de nombreuses entreprises souhaitaient contribuer à l’édification d’un monde plus vert, mais qu’elles ne savaient pas vraiment comment faire. C’est cet énorme potentiel que nous souhaitons exploiter. Go Forest aux côtés des entrepreneurs. Nous intégrerons la plantation d’arbres à leur ADN. Planète et profits ne doivent pas nécessairement s’opposer, ils peuvent aussi aller de pair.

Nous voulons faire tomber les murs et dresser des ponts. Entre les entrepreneurs et les ONG, entre la Belgique et le reste du monde, entre « ici » et « là ». Nous sommes une seule et même planète. Les émissions de CO2 n’en ont que faire des frontières nationales et continentales. Voilà pourquoi nous plantons principalement des arbres au Pérou, en Ouganda ou en Arménie, où un seul arbre aura plus d’impact qu’ici en Belgique et où nous pouvons en planter beaucoup plus pour le même prix. Cela n’enlève évidemment rien au fait qu’il est important d’aménager de nouvelles forêts dans notre propre pays aussi.

Cette approche mondiale a généré un défi important. Comment les entreprises peuvent-elles s’assurer que leurs arbres sont effectivement plantés ? Comment peuvent-elles mesurer l’impact de leurs arbres ? Comment calculer – attention, jargon économique ! – leur retour sur investissement sur la planète ? Toutes les personnes qui plantent nos arbres au Pérou ou en Ouganda sont passionnées et grandement préoccupées par l’environnement dans lequel elles vivent, mais ce ne sont pas des scientifiques capables de calculer rapidement la quantité de CO2 absorbée par chaque arbre.

C’est pourquoi nous nous sommes mis en quête d’une solution fiable, innovante et transparente pour nos clients.

C’est là qu’interviennent la blockchain et l’intelligence artificielle.

Se sentir concerné(e) par son arbre grâce à un numéro d’identification unique

Nos planteurs d’arbres prennent des photos de chaque spécimen. Celles-ci sont intégrées à une banque de données, où des algorithmes basés sur l’IA convertissent les images en données spécifiques. Vous avez planté des arbres avec Go Forest ? Alors, identifiez-vous simplement sur notre portail et suivez l’impact de vos arbres en temps réel.

  • Qui les a plantés ?
  • De quelles espèces d’arbres s’agit-il ?
  • Où se trouvent-ils exactement ?
  • Quelle taille ont-ils déjà atteinte ?
  • Combien de CO2 présent dans l’air absorbent-ils ?
  • Quelle quantité de fruits produisent-ils ?
  • Combien rapportent-ils à la collectivité locale ?

Chaque arbre reçoit ainsi son numéro d’identification unique. Les entreprises savent précisément quel impact ont leurs arbres, même s’ils poussent très loin, en Amérique du Sud ou en Afrique, ce qui leur permet d’étendre leur réseau dans le monde merveilleux de la terre mère, en offrant des arbres à leurs collaborateurs ou à des clients. Ceux-ci reçoivent alors chacun « leur » arbre personnel, dont ils peuvent admirer la croissance en ligne. Imaginez que vous trouvez un code QR sur l’emballage d’un produit, qui vous emmène directement là où se trouve votre arbre. D’un simple clic.

De nombreuses personnes ne se sentent pas concernées par le réchauffement climatique, mais notre nouvelle application va changer les choses. Suivez votre impact sur la planète comme vous vérifiez vos messages ou votre situation bancaire.

Les arbres sont comme les gens

La banque de données dans laquelle les photos de tous nos arbres sont stockées est cryptée par blockchain. Ineffaçable et très difficile à copier ou à manipuler. Chaque arbre possède son numéro d’identification et ses coordonnées GPS uniques. Aucun des arbres que nous plantons, où qu’il soit dans le monde, n’est attribué à plus d’une entreprise ou une personne. Exactement comme il n’y a pas deux personnes au monde avec la même identité, nous souhaitons donner un passeport numérique unique à chacun des arbres que nous plantons.

Pour enregistrer et identifier nos arbres, nous avons recours à la blockchain Stellar, beaucoup moins énergivore que le Bitcoin ou l’Ethereum. Pour le portail en ligne, nous avons également opéré le choix conscient de Microsoft Azure. Microsoft a atteint la neutralité climatique au niveau mondial cette année et vise un bilan carbone négatif d’ici 2030, c’est-à-dire absorber plus de CO2 qu’elle n’en émet.

Une folle épopée pour atteindre le million d’arbres

Go Forest a collaboré avec l’ONG péruvienne Camino Verde pour mettre au point l’application basée sur la blockchain permettant d’obtenir des rapports sur chaque arbre, elle-même développée avec la collaboration des entreprises Aptus de Courtrai et BEXT360 de Boston.

Sept heures de décalage horaire avec le Pérou et six avec Boston, des partenaires sur différents continents : ces derniers mois se sont assimilés à une folle épopée. Il a également fallu sensibiliser et former nos planteurs sur place, stocker les caractéristiques de 500 espèces d’arbres différentes dans une banque de données, développer un algorithme capable de reconnaître ces arbres et ces espèces. Des litres de sueur et de larmes furent versés, mais heureusement pas de sang.

Aujourd’hui, notre projet Madre de Dios, dans la forêt amazonienne péruvienne, fait déjà appel à l’application. L’Ouganda suivra bientôt. Notre objectif est que chaque ONG sélectionnée puisse utiliser l’application. Les rapports pourront les aider à obtenir plus de financements et à renforcer l’implication de toutes les parties. Pour un impact encore bien plus important !

C’est parti pour un million d’arbres !

Vous souhaitez en savoir plus sur l'application ou planifier une démonstration avec nous ? Jetez un coup d'œil ici.

Retour aux actualités